Regions de montagne: entre le dépeuplement et la massification

DIPLOCAT organise un débat numérique sur les défis et la viabilité écologique des régions de montagne le prochain jeudi 6 mai

Le phénomène du dépeuplement rurale represente actuellement un des principaux défi dans les pays developpés. Si on prend en compte les données cartographiques, le dépeuplement se produit particulièrement dans les territoires qui sont considerés comme des zones de montagne, le dépeuplement se produit surtout dans les territoires considérés comme des zones montagneuses, qui peuvent alors recevoir des avalanches de visiteurs les jours fériés ou pendant la saison de ski. Paradoxalement, la covid-19 peut faire partie de la solution à ce problème. L'implantation acceleré du téletravail et la remise en question de certaines modes de vie sont en train visiblement de provoquer un déplacement lent mais continue de population qui quitte les zones urbaines vers les zones moins peuplés.

Celle-ci sera l'une des perspectives qui sera traité dans le prochain débat numérique organisé par DIPLOCAT, le prochain jeudi 6 mai à 11h du matin, sous le titre "Défis pour les régions de montagne en Europe: du dépeuplement à la viabilité écologique". Le debat sera centré sur trois zones géographiques de montagne en Europe qui se  distinguent pour leurs actions récentes: la Val d'Aran, les cantons alpins en Suisse et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en France. L'événement a été organisé en collaboration avec les délégations du gouvernement catalan en Suisse et en France, en plus du Conseil Général de la Val d'Aran.

Le participants qui vont faire partie de ce debat sont les suivants:

  • Fadri Ramming, secretaire général de la Conférence gouvernementale des cantons alpins en Suisse, qui est composé de 12 representants institutionels de 8 cantons de montagne.
  • Thierry Rebuffat, Conseiller au cabinet de la Présidente de Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée , chargé de l'aménagement du territoire, montagne et ruralité
  • Maria Vergès, Síndica d'Aran (Présidente du Conseil Général de la Val d'Aran).

La secretaire Générale de DIPLOCAT, Laura Foraster, souhaitera la bienvenue aux spectateurs, et le directeur de la revue Viure als pirineus, Marcel·lí Pascual, sera le moderateur. Le débat sera en catalan, aranais, français et allemand et il y aura une traduction simultanée.

Pour s'inscrire cliquez ici